Retour accueil

CAPD du 3 juillet 2018

jeudi 5 juillet 2018

Ajustements mouvement, Hors classe, Classe exceptionnelle


3 CAPD successives se sont tenues sur la journée du 3 juillet :

 CAPD classe exceptionnelle

50 PE hors classe promu-es à la classe exceptionnelle, 35 au titre du vivier 1 et 15 au titre du vivier 2. Inéquité et injustice dans les choix/ avis de la DASEN que nous avons dénoncés.

 CAPD avancement échelon spécial de la classe exceptionnelle

 Contingent de 13 pour 13 promouvables. Pour une fois, l’administration semble « bienveillante »… mais en fait, 3 collègues sont retraitables, l’administration leur offre la possibilité de renoncer à leur départ à la retraite pour bénéficier de leur promotion. Sauf qu’ils ont perdu leur poste et qu’il leur est proposé de passer à la phase des ajustements pour cette année supplémentaire… Quelle bienveillance ! Au final, nous pensons que ces 3 promotions seront perdues.

 CAPD ajustements/hors classe

Les délégué-es du SNUipp-FSU 21 ont dénoncé les conditions déplorables de cette phase des ajustements. Alors que nous siégions en commission, nous n’avions pas encore l’ensemble des informations concernant les participant-es !

Le mouvement /ajustements a dû « retourner » pendant la séance à cause d’une erreur de barème.

118 PE restent sans poste à l’issue de cette CAPD : 49 dans la zone Haute Côte d’Or, 36 dans la zone Auxonne-Beaune et 33 dans la zone de Dijon.

L’administration ne modifie pas les modalités d’affectation pour l’après-CAPD : elles se feront « au fil de l’eau », en fonction des vœux émis sur le listage et de l’adresse des concerné-es… Bref, opacité garantie !

76 berceaux sont réservés pour les stagiaires de la rentrée 2018.

Promotions à la hors classe : contingent (prévisionnel) de 105, le Ministère n’a pas encore acté officiellement les contingents académiques.

Les interventions unanimes des organisations syndicales et les lettres de demande de révisions des avis ont fini par payer, la Directrice académique a révisé ses avis pour les mettre en adéquation avec ceux des IEN, mais pas de réponses concernant les avis des IEN jugés injustes. Par contre, l’ancienneté générale des services n’a pas été mise en avant, les anciens instituteurs-trices sont à nouveau « victimes » du système car leur progression dans les échelons a été freinée au moment de leur intégration dans le corps des PE : ils-elles sont les plus proches de l’âge de départ à la retraite, mais beaucoup ne sont pas promu-es !

Le SNUipp-FSU 21 vous invite à signer la pétition en ligne qui réclame des améliorations des règles de promotion : https://www.snuipp.fr/actualites/po...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |