Retour accueil

Mouvement : bouleversements en perspective

samedi 20 octobre 2018


Après deux réunions sur les projets d’évolution de la mobilité dans le premier degré, entre organisations syndicales représentées au CTM (comité technique ministériel) et administration, les représentants de la DGRH (ressources humaines) ont présenté, lundi 8 octobre, le projet de note de service mobilité 2019 premier degré.

Télécharger le détail des changements envisagés :

PDF - 287.6 ko
Mouvement : projet de hangements

 


Deux instances pour la gestion du mouvement



  •  Les règles et barèmes seront définis en CTSD.


  •  La mise en œuvre, l’application du barème et la vérification des affectations, auront lieu en CAPD.



Pour rappel, jusqu’à présent, les règles , les barèmes et la mise en œuvre du mouvement étaient de la compétence de la CAPD.


Le SNUipp-FSU est intervenu pour dénoncer la perte de compétence de la CAPD et pour réintroduire la nécessité de validation du mouvement par celle-ci. Il est encore possible de signer la pétition du SNUipp-FSU « Pas touche aux CAPD ! »

 


Vers un mouvement comparable à celui du second degré ?


Barème  : l’intégration de 8 priorités légales dans le barème départemental risque de modifier ce barème car ce que recouvrent ces priorités et quel poids (nombre de points) l’on donne à chacune dépendra de la négociation locale donc du rapport de force…


Formulation des voeux : Avec l’affirmation d’une seule saisie de vœux, c’est probablement la fin d’un deuxième mouvement qui existait encore dans de nombreux départements, seul à même de mieux affecter les collègues. Une deuxième fiche de vœux (zones/fonctions) serait mise en place lors de la saisie des vœux.


Formulations de voeux larges : la détermination des zones géographiques, le couplage zone géographique/fonctions, le nombre de zones géographiques qui devront obligatoirement figurer dans la deuxième fiche dépendront de la négociation locale et donc du rapport de force.


Ce cadrage national de l’évolution des règles du mouvement nous amènera localement à engager un véritable rapport de force avec l’administration départementale pour que les décisions soient les plus justes possible et que l’équité de traitement soit garantie.


Avec la période électorale, le temps consacré à la concertation par la mise en place de groupes de travail pour préparer ces modifications importantes sera très limité avant la publication de la circulaire mobilité départementale.


Dans notre département, aucun calendrier de réunions institutionnelles n’a encore été transmis aux organisations syndicales… Nous espérons vivement que les choses vont s’organiser au plus vite car pour le SNUipp-FSU 21, il ne sera pas question de manquer de temps d’échanges pour une telle révolution !


Nous vous informerons au plus vite des échéances que notre DASEN voudra bien nous transmettre.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |