Retour accueil

Vous êtes actuellement : L’école   / Elémentaire  


Évaluations CP et CE1... le retour !

jeudi 12 septembre 2019



Les enseignant.es du 1er degré reçoivent ou ont reçu les nouveaux cahiers d’évaluation CP et CE1. Pour la seconde année consécutive, le ministère maintient son cap.

Mais personne n’est dupe, ce ne sont pas les quelques aménagements concédés par JM Blanquer suite aux mobilisations de l’année scolaire dernière qui pourront modifier la logique sous-jacente : pilotage hiérarchique renforcé pour mettre en œuvre un modèle pédagogique promu par le ministère et alimenté par guides et ressources officielles. La liberté pédagogique et l’accès de tous les élèves à une culture commune sont remis en cause ! En savoir plus...

Le SNUipp-FSU maintient son analyse du dispositif standardisé.

Les évaluations sont un outil pour faire glisser le métier d’enseignant d’un métier de conception vers un métier de simple exécution, pour centrer les apprentissages sur les « fondamentaux : lire, écrire, compter » et engager un pilotage du système éducatif par les résultats.
La DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospection et de la performance) annonce clairement que ce dispositif s’inscrit dans une stratégie appelée « Réponse à l’intervention » (RAI). Dans les pays où la RAI est instaurée, il est demandé aux enseignantes et enseignants d’ajouter un temps d’enseignement intensif et régulier en petits groupes pour les élèves jugés « en difficulté » à l’issue des tests, de 20 à 45 minutes par jour, 3 à 5 fois par semaine, pendant 8 à 15 semaines. Cette pratique promue par le Ministère vise à n’enseigner que ce qui est évalué et son efficacité est contestée au plan international.

Le SNUipp-FSU fait le constat de l’appropriation de notre analyse par une grande majorité des enseignant-es. Parallèlement, le SNUipp-FSU constate la difficulté des enseignant.e.s à s’engager dans la consigne syndicale de non passation et/ou non remontées des évaluations nationales standardisées. Les injonctions des IEN, les menaces de sanctions du Ministre, les lettres de rappel de la DASEN ont contribué à ce décalage, « refroidissant » certaines volontés d’opposition au dispositif.

Le conseil syndical du SNUipp-FSU 21 a débattu de la question des évaluations lors de sa première réunion de rentrée et a voté pour la reconduction de sa consigne syndicale concernant les évaluations : les enseignant-es sont des professionnel-les concepteurs-trices et formé-es, ils-elles doivent rester maîtres du choix des outils et des démarches dans le cadre institutionnel des programmes. Malgré l’autoritarisme affiché du Ministre, le SNUipp-FSU 21 invite les équipes à discuter ensemble de ce protocole et à adapter le calendrier de passation et les évaluations à la réalité de la classe et de l’école, y compris en décidant le boycott.
Le conseil syndical du SNUipp-FSU 21 continue de dénoncer le fond et la forme de ces évaluations, même si elle ont été légèrement remaniées.

Merci de nous informer de votre position et de la position de l’équipe sur cette consigne syndicale. Le SNUipp-FSU 21 soutiendra et accompagnera tous-tes les enseignant-es qui décideront d’entrer dans la consigne. Pour rappel, face aux menaces de sanctions, le rapport de force vis à vis de l’administration repose sur le nombre de collègues qui s’approprient la consigne syndicale.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |