Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actions / Mobilisations  


Suites de la mobilisation du 6 novembre Conditions de travail / Direction et fonctionnement de l’école

dimanche 17 novembre 2019



Malgré une réelle dégradation des conditions de travail des enseignant-es et directeurs-trices, la journée du 6 novembre n’a pas mobilisé les personnels à la hauteur du malaise constaté.
Une petite cinquantaine de personnes étaient présente devant le rectorat ce mercredi après-midi.

Une délégation de représentant-es des personnels a été reçue, en l’absence de la Directrice académique, par monsieur le Secrétaire Général et monsieur l’IEN adjoint.

Un état des lieux des difficultés et des conditions de travail a pu être transmis à notre administration.

Nous avons également clairement dénoncé les premières réponses apportées par notre ministre, elles ne correspondent pas à nos attentes :
- Proposition Blanquer : service civique pour aider à la direction : des jeunes en service civique ne sont pas en capacité de prendre en charge une partie des missions des directeurs. Au contraire, l’accueil d’un service civique demande la mise en place d’un tutorat par le directeur ou la directrice pour accompagner le/la jeune dans la découverte du fonctionnement de l’école. Un-e jeune en service civique peut par contre permettre de mettre en œuvre des projets et ou fonctionnements décidés par l’équipe de l’école.
-Proposition Blanquer : évolution du statut du directeur : ce n’est pas d’un statut dont les directeurs et directrices ont besoin ! L’urgence est l’allègement des tâches des directrices et directeurs et l’augmentation des temps de décharge pour leur permettre de répondre à leurs missions dans de bonnes conditions.

Le Ministre Blanquer souhaite interroger les directeurs et directrices des écoles sur leurs constats/attentes via un questionnaire qui doit leur parvenir dans les prochains jours.
Le SNUipp-FSU estime que le fonctionnement de l’école n’est pas que du seul ressort du directeur d’école, et qu’il s’agit bien d’interroger le conseil de maitres sur les constats de difficultés/dysfonctionnements et améliorations à mettre en œuvre. Le ministre se refuse à faire parvenir ce questionnaire à l’ensemble des équipes.
Nous appelons les directeurs et directrices à présenter ce questionnaire en conseil des maitres pour que les équipes réfléchissent collégialement aux réponses à y apporter.

Pour répondre aux demandes ministérielles, la Direction académique va solliciter les IEN pour qu’ils-elles organisent des rencontres avec les directeurs et directrices de leur circonscription, par petits groupes. Sur quel temps ? L’administration réfléchit à l’organisation... Nous avons rappelé qu’il n’était pas envisageable de charger encore une fois l’agenda personnel des directrices.teurs, et que le cadre des 108 heures est déjà trop souvent sollicité.

Le SNUipp-FSU 21 a renouvelé ses attentes : amélioration des temps de décharges pour toutes les écoles, amélioration de la rémunération, mise en place d’aide administrative par le recrutement de personnels formés et pérennes.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |