Retour accueil

Vous êtes actuellement : L’école   / Direction d’école  


Direction et fonctionnement de l’école... suite

jeudi 28 novembre 2019


Questionnaire et réunions / IEN

Le SNUipp-FSU a conçu une publication qui fait le point sur le questionnaire reçu par les directeurs-trices, informe sur ses revendications par rapport à la direction et au fonctionnement de l’école et apporte l’éclairage de deux chercheurs sur ces questions. Vous le trouverez ici.

Le SNUipp-FSU appelle tous les collègues à se saisir du questionnaire et à participer aux réunions de circonscription pour contrebalancer les remontées sur d’autres projets contraires au nôtre.

D’autre part, le ministre Blanquer a annoncé plusieurs mesures immédiates... pas vraiment suivies d’effets au niveau local !

- Moratoire des enquêtes diverses et variées... La Dasen n’a rien communiqué aux écoles côte d’oriennes sur ce point. Pourtant les représentant-es du SNUipp-FSU 21 lui ont rappelé qu’une nouvelle enquête « maternelle » était récemment arrivée sur les boîtes mails, sans compter l’enquête carte scolaire de mi-novembre...

Le SNUipp-FSU 21 affirme que le moratoire est bien décidé et invite tou-tes les directeurs-trices à s’en saisir : aucune remontée d’enquête jusqu’aux prochaines annonces ministérielles.

- Journée de décharge supplémentaire d’ici les vacances de fin d’année... Nous avons interrogé la Directrice académique sur ce point lors de la CAPD du 19 novembre, cette dernière n’avait pas de réponse à apporter en raison des difficultés de mise en œuvre qu’elle rencontre.

Il ne reste que 14 jours complets de classe avant les vacances... Nous avons écrit à la Dasen ce matin pour qu’elle nous apporte enfin des réponses concrètes sur l’organisation de cette journée de décharge supplémentaire !

- Invitation des directeurs-trices à participer à une réunion des IEN pour dresser l’état des lieux de leurs missions et conditions de travail.

Le ministre a annoncé que le temps consacré à cette rencontre pourra être déduit des heures d’animations pédagogiques. La DASEN n’a pas communiqué en ce sens auprès des collègues de Côte d’Or, nulle part n’est faite la mention de cette compensation !

Le SNUipp-FSU 21 affirme que la compensation est annoncée au niveau ministériel et invite tou-tes les directeurs-trices à s’en saisir : si participation à la réunion de secteur en dehors des temps de classe, il faudra récupérer sur une animation pédagogique.

Un agenda de concertations à plusieurs niveaux

Le ministère a annoncé des réunions dans le cadre d’un agenda social et la création de comités de suivi.

  •  Janvier  : un « atelier » le 14 janvier sur les missions et procédures incombant aux directeurs-trices d’école, en vue de les alléger, voire d’en supprimer. Et un « atelier » le 28 janvier sur les processus d’information et de validation.
  •  Février  : une réflexion approfondie sur la direction d’école : temps et structure.
  •  Mars / Avril  : un travail sur la revalorisation financière et le régime indemnitaire.

Le SNUipp-FSU dénonce l’absence de marges budgétaires pour répondre aux urgences et aux mesures sur le plus long terme. Par ailleurs, si des évolutions sont à acter en termes de moyens, cela doit se faire avant que la carte scolaire ne soit soumise aux CTSD.

Création de comités de suivi

  •  Niveau départemental  : un comité présidé par la DASEN, composé de représentant-es des organisations syndicales et d’IEN. Des représentant-es des collectivités locales pourront être invités ponctuellement en fonction des thématiques abordées. Aucune mention de participation de directeurs et directrices sollicité-es directement par leur administration... Et pourtant notre DASEN prévoit des les intégrer au comité de suivi.
  •  Niveau national  : un comité de suivi présidé par le Ministère, composé des organisations syndicales représentatives et des personnalités qualifiées (IA-DASEN, IEN-A…).

Le SNUipp-FSU s’interroge sur les réelles marges de manœuvre de ces comités et leur objet.

Pour le ministère, le niveau national doit suivre l’orchestration des premières annonces. Des « espaces dans lesquels les gens se parlent » sont indispensables au niveau local. En parallèle, le ministère dialoguera avec les associations représentatives d’élu-es.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |