Retour accueil

Déclaration préalable de la FSU 21 au CTSD du 02/09/2015

mardi 8 septembre 2015

Madame la Directrice académique,

Pour commencer et au nom de la FSU, nous vous souhaitons, à vous et à vos services, une bonne rentrée.
Nous voulons que cette nouvelle année scolaire soit celle du renouveau dans le dialogue entre représentants du personnel et l’administration. Pour ce faire nous exigeons le respect du délai prévu légalement pour l’envoi des documents préparatoires aux réunions ainsi qu’un calendrier des réunions institutionnelles qui soit suivi et non modifié sans cesse.
Les valeurs de la République semblent être au cœur des préoccupations de Madame la Ministre de l’Education nationale. Cela est bien légitime. Parmi ces valeurs, il y a l’égalité. Les enfants en situation de handicap du secteur de Beaune pourront-ils enfin avoir accès à l’enseignement spécialisé qui leur est dû avant la fin de leur scolarité primaire ? Quel est l’état d’avancement de ce dossier ?
L’égalité, c’est aussi offrir à chaque élève la possibilité de réussir, de s’épanouir. Les effectifs chargés dans les classes ne le permettent pas. Les élèves les plus fragiles se trouvent laissés de côté, non pas par les enseignants qui mettent en œuvre tout ce qu’ils peuvent, mais par l’Education nationale qui, en adoptant une gestion purement comptable et financière, oublie tout simplement l’humain.
C’est la première fois dans notre département que des classes se retrouvent à la rentrée avec des effectifs aussi chargés. C’est l’effet de la disparition des seuils et bien sûr du manque de moyens. Pour la deuxième année consécutive, des fermetures ont eu lieu en juin. Nous demandons que cela ne se renouvelle plus.
Plus que jamais, la mise en place des nouveaux rythmes scolaires se révèle être un fiasco. Le nombre d’élèves scolarisés dans les écoles privées ne cesse d’augmenter. Les problèmes avec les transports scolaires se multiplient. Que deviennent, lors des journées raccourcies, les élèves inscrits en NAP qui prennent le bus, lorsque celui-ci passe après les NAP et que celles-ci ne sont pas encore mises en place ? Comment cautionner ces transports qui ne passent pas à la sortie des classes mais obligent les parents à payer les NAP ? Sans oublier que ces nouveaux rythmes conduisent à une territorialisation de l’école que nous avons toujours dénoncée, imposant à l’Education nationale les horaires des écoles sans concertation. Des inégalités territoriales s’accentuent entrez les communes qui peuvent proposer des activités de qualité, avec un encadrement suffisant et qualifié, et celles qui ne le peuvent pas. Trop souvent, l’organisation de ces NAP préside à l’organisation de la journée de classe, sans d’ailleurs se soucier de l’intêret et du rythme de l’enfant. Nous le déplorons.
Depuis plusieurs années, l’offre de formation s’amenuise. C’est encore le cas cette année, contrairement aux annonces formulées par notre ministre d’un effort exceptionnel en faveur de la formation continue. Les parcours Magistère ne sont pas une réponse aux besoins de formation des enseignants. Nous rappelons ici la consigne syndicale donnée aux enseignants de ne pas suivre les parcours proposés sur Magistère. Nous continuons aussi de déplorer la mise en place des animations pédagogiques le mercredi après-midi.
Concernant les APC, là encore, nous contestons les modalités de mise en œuvre. Nous vous demandons de faire confiance aux enseignants et d’accepter les projets qui proposeraient une utilisation de ces heures pour du travail en équipe, sans la présence des élèves. Le cadre des 108h explose comme le temps de travail des enseignants, il est donc temps de leur donner le temps nécessaire.
Enfin, nous souhaiterions attirer votre attention sur les circonscriptions de Dijon Nord et Dijon Est. Une personne a-t-elle été recrutée pour pallier le départ de la secrétaire Madame Guyard ? Un tuilage sera-t-il proposé ?
Les nouvelles instructions sont claires : les valeurs de la République doivent être enseignées dès le plus jeune âge. Encore faut-il que notre administration les applique et donne aux enseignants les moyens de rendre l’école plus juste.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |