Retour accueil

Déclaration préalable du SNUipp-FSU 21 CTSD « extraordinaire » du 7 avril 2016

vendredi 8 avril 2016

Madame la Directrice académique,


Si le SNUipp-FSU se félicite de la tenue d’un CTSD pour aborder des points relevant de cette instance, ce qui était sa demande suite à plusieurs consultations par courriel et au courrier récemment adressé, il n’en regrette pas moins que ce dernier ait lieu après la publication de l’arrêté de carte scolaire et après la fin de saisies des voeux pour le mouvement des personnels. Il y a pourtant eu un CTSD le 29 janvier et un CDEN le 9 février.
Les municipalités, comme les écoles ont connaissance des dates et des délais pour prendre une décision et nous souhaiterions qu’ ils soient respectés. Le SNUipp-FSU demande que l’ensemble des opérations de carte scolaire soit réalisé selon le calendrier prévu.

Les représentant-es des personnels ne sauraient être convoqué-es dans des délais aussi courts et à chaque fois qu’une proposition est soumise tardivement à l’administration. Le cas échéant, ces projets peuvent être traités l’année scolaire suivante, d’autant plus que :

- les fusions d’écoles et la pérennisation du poste itinérant pour les élèves allophones sur Dijon n’auront pas été vus en CDEN relatif à la carte scolaire.
- la multiplication des réunions et leur convocation dans des délais très courts mettent en difficulté les représentant-es des personnels qui doivent à nouveau s’absenter de leur classe, et pour préparer ces réunions et pour y siéger, alors même qu’ils ou elles ne sont pas toujours remplacé-es.
Nous vous demandons que les prochaines opérations de carte scolaire soient organisées selon le calendrier prévu, pour le respect des siégeant-es en commission : les élues, les parents, les représentant-es des personnels.


Le SNUipp-FSU vous demande également si cette année les organisations syndicales seront associées à la construction du plan de formation lors d’un conseil de formation, encore tenu dans de nombreux départements et existant dans les textes, en vous faisant part de ce que nos collègues attendent, des domaines sur lesquels ils jugent une formation nécessaire et utile pour répondre au plus près aux besoins de leurs élèves.


Enfin, nous tenons à exprimer ici notre inquiétude face à la situation de notre département concernant le remplacement. Tous les jours, les collègues nous informent de nombreuses journées non remplacées parfois sur plusieurs classes d’une même école mais aussi dans la durée. Les conditions de sécurité peinent à être garanties sans parler de la continuité pédagogique et du désordre causé dans les autres classes qui accueillent les élèves sans enseignant-es !
Cette situation n’est pas acceptable et ne peut plus perdurer.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |