SNUipp-FSU 21 | Côte d’Or
Accueil du site > Publications > Brèves du SNUipp-FSU 21 > CDEN RYTHMES suite - brève n°64 du 6 juillet 2017

CDEN RYTHMES suite - brève n°64 du 6 juillet 2017

jeudi 6 juillet 2017, par SNUipp 21

CDEN rythmes suite...

Le CDEN deuxième édition du 6 juillet 2017 a émis des avis sur les 131 demandes de retour à la semaine de 4 jours par dérogation dès la rentrée 2017 puisque le ministre en a laissé la possibilité par le décret du 28 juin. Ont été étudiées uniquement les demandes parvenues à la DSDEN avant la date butoir du 29 juin.

Attention ! Le CDEN n’est qu’une instance consultative, et la décision finale revient exclusivement à la DASEN, qui peut aller à l’encontre de certains votes.

Inutile de consulter vos boites mail, ni de rester près du téléphone ! Vous devrez vous-même aller chercher la décision concernant votre école sur le site de la DSDEN via le lien que vous avez dû recevoir des services académiques. En effet, le site dédié aux rythmes scolaires sera mis à jour avec les nouveaux horaires, peut-être cet après-midi, peut-être demain, ou peut-être plus tard…. Ou si vous lisez la presse...

Le SNUipp-FSU21 a systématiquement voté pour le retour à 4 jours des communes où les conseils d’école l’ont voté en majorité.

Vous trouverez en pièce jointe le récapitulatif des avis proposés par la DASEN et les votes du CDEN.

Rappel : membres du CDEN votant : les organisations syndicales, les fédérations de parents d’élèves, les représentant.es des collectivités locales (maires, conseillers départementaux, conseiller régional)

Le SNUipp-FSU21 a interpellé à nouveau la DASEN quant à l’attribution d’un moyen provisoire dès cette fin d’année à l’école élémentaire des Violettes (REP+) : la DASEN a répondu n’avoir pas encore pris sa décision…

Notre déclaration préalable

Mme la directrice académique, mesdames et messieurs les membres du CDEN,

Les discours de politique générale prononcés ces derniers jours par le Président de la République et son premier ministre sonnent le glas de la fonction publique ! La FSU s’opposera à toute réforme régressive sur le plan social et éducatif.

Le ministre Blanquer continue ses effets d’annonce destinés à l’opinion publique avec sa demande de rentrée en fanfare, relayée par nos IEN, très très loin de la réalité du terrain.

La réalité en Côte d’or, c’est 176 enseignants qui connaîtront leur affectation le 12 juillet, et 112 qui resteront en attente, affectés au fil de l’eau pendant le reste des vacances !

La fanfare risque fort de jouer un autre air que celui désiré par le ministère !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0