Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actions / Mobilisations  


MOBILISATION MOUVEMENT

jeudi 14 mars 2019



Une petite centaine de personnes s’est rassemblée hier après-midi sur le parvis du rectorat pour s’opposer au projet de nouvelle organisation du mouvement départemental. Après un refus, la Directrice académique a finalement accepté de recevoir une délégation de représentant-es des personnels SNUipp-FSU 21, SNUDI-FO 21, SE-UNSA 21 et CGT Educ’action 21. 697 signatures de la pétition intersyndicale « MOUVEMENT » lui ont été remises lors de cette rencontre, c’est un signal fort des inquiétudes des enseignant-es du département.


Nous avons pu rappeler notre opposition à un mouvement en une seule phase, avec des nominations à titre définitif sur des postes non-listés. Nous avons rappelé notre opposition à l’obligation de lister des voeux larges (encore indéterminés) qui permettraient les nominations sur n’importe quel poste répondant au voeu large. Nous avons également rappelé nos inquiétudes sur le fonctionnement d’un logiciel inconnu (non livré pour l’instant), avec des algorithmes qui ne pourront pas fonctionner puisque le nombre de postes proposés au mouvement ne pourra pas être abondé à la hauteur des personnels considérés actuellement sans affectation définitive. Pour créer de nouveaux postes, il faut intégrer tous les temps partiels, toutes les décharges... alors que ces données ne sont pas encore traitées au niveau de la direction départementale !


La Directrice académique nous a répondu que la volonté de rénovation du mouvement était englobée dans une volonté plus large de rénover l’organisation des 1er et second degrés. Elle nous annonce qu’elle n’a pas de légitimité, ni de pouvoir, ni de volonté d’ailleurs à s’opposer à l’application des directives ministérielles. Le changement se fera, à marche forcée, dans des délais très contraints. Elle nous annonce recevoir quotidiennement des directives qu’elle se doit d’appliquer, même dans la difficulté ! Elle nous propose de multiplier les rencontres avec les représentants des personnels au fur et à mesure de la mise en place de ce nouveau mouvement. Prochaine réunion convoquée pour les représentant-es des personnels : vendredi 15 mars matin. L’ouverture du serveur pour participer au mouvement ne pourra pas avoir lieu le 25 mars comme c’était prévu : report début avril.


Cette journée de mobilisation est à resituer dans un cadre plus large d’actions et de mobilisations qui auront lieu au mois de mars. Même si les réponses de notre directrice académique sont pour l’instant fermées à toute prise en compte de notre revendication d’un mouvement en deux phases avec un listage de voeux pour des affectations à titre provisoire dans une phase d’ajustement, ce type de mobilisation liée au mouvement a eu lieu dans la plupart des départements ; des remontées au Ministère seront faites par les recteurs-rectrices. Au niveau national, nos organisations syndicales relaient également nos oppositions au ministère. Le combat ne s’arrête pas, d’autres actions sont mises en œuvre au mois de mars pour s’opposer à la politique gouvernementale relative à la Fonction publique dans son ensemble et à l’Éducation nationale en particulier. Nos revendications pour un mouvement plus juste, plus transparent et plus équitable y seront évidemment portées !


Toutes et tous en grève le 19 mars pour s’opposer à la destruction de la Fonction Publique et à la mise en œuvre de la loi Blanquer !


Toutes et tous mobilisés samedi 30 mars pour dénoncer la « loi de la confiance » (loi de la défiance !) du Ministre Blanquer !


Télécharger un tract « Loi Blanquer » pour les parents :


PDF - 344.3 ko
loi blanquer en 5’ pour les parents


 


 

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |