Retour accueil

Vous êtes actuellement : L’école   / Direction d’école  


Direction d’école : Compte rendu de l’audience du 24 septembre 2020

mardi 29 septembre 2020

Le SNUipp-FSU 21 a sollicité dès le 3 septembre une audience auprès de la Directrice académique pour échanger sur la mise en œuvre des annonces ministérielles concernant la direction d’école. Cette rencontre a eu lieu hier soir. Voici le compte-rendu de cet échange :


- Annonce du ministre : deux jours de formation par an seront donnés aux directrices et directeurs d’école.

Réponse de la DASEN sur la mise en œuvre départementale : cette annonce a été faite après que le plan départemental de formation fut arrêté... Il est prévu de répondre à cette annonce, l’organisation est en cours de réflexion mais il est décidé de ne pas bouleverser le plan départemental de formation. La seule possibilité, insatisfaisante, serait de placer ces temps de formation dans le cadre des animations pédagogiques. La mise en œuvre sur le temps de classe est impossible en raison du nombre de remplacements qu’il faudrait programmer (environ 500 directeurs-trices X 2 jours = 1000 journées de remplacement). L’an prochain, ces formations devraient intégrer le plan départemental de formation. Réflexion également en cours sur les modalités d’organisation : en « massé » ? analyses de pratiques ? en distanciel ?...
Analyse du SNUipp-FSU 21  : le Ministre devrait être rattrapé par les principes de réalité ! Promettre des journées de formation sans donner de moyens aux départements pour les mettre en œuvre revient à se moquer des personnels ! Nous ne sommes pas étonnés de voir que les animations pédagogiques sont le seul levier sur lequel la DASEN peut intervenir pour répondre cette année aux annonces. C’est donc encore une fois faire fi de la fonction d’enseignant-e qu’ont les directeurs et directrices... qui ne pourront donc pratiquement pas bénéficier de formation autres que celles dédiées à leur mission particulière de direction d’école. Nous avons interrogé la DASEN sur les directeurs et directrices qui sont déjà inscrit-es par leur IEN dans une constellation « maths ou français » : la problématique n’est pas résolue, la DASEN va revoir avec les IEN pour évaluer le nombre de personnels concernés. Dans le cas où peu de directeurs-trices seraient impliqués dans l’organisation des constellations, il serait éventuellement proposé de reporter d’un an leur formation pédagogique. Dans le cas contraire où beaucoup seraient concernés, les constellations ne pourront pas être bouleversées et les directeurs et directrices n’auront pas de formation dédiée à la direction.


- Annonce du ministre : décharges supplémentaires en fonction des moyens de remplacement.

Réponse de la DASEN : des aides ponctuelles ont pu être envoyées auprès des directeurs et directrices, notamment pour toutes celles et tous ceux qui ont eu à gérer une mise en isolement suite à la présence d’un cas COVID.
Analyse du SNUipp-FSU 21 : retour au principe de réalité... ! Avec la crise sanitaire et les quatorzaines décidées par l’ARS, les moyens de remplacement ont été très vite limités, voire insuffisants pour gérer les absences des personnels. Les décharges supplémentaires ont donc été très limitées, l’ensemble des écoles n’a pu en bénéficier. Il s’agit encore d’une annonce sans effet réel... grande spécialité de notre Ministre !


- Annonce du ministre : réunion de groupes de travail départementaux de directeurs-trices d’école.

Réponse de la DASEN : ils avaient été initiés l’année dernière mais n’ont pu se tenir en raison de la crise sanitaire. Le groupe de travail départemental va reprendre dès le mois de novembre (puis en mars et en mai), avec les mêmes représentativités : des directeurs-trices choisis par la DASEN représentant la diversité des écoles et des représentant-es des personnels des organisations syndicales.
Analyse du SNUipp-FSU 21 : ce groupe de travail départemental existe depuis déjà plusieurs années. Réuni pour travailler sur la simplification et l’allègement des tâches des directeurs, il n’a finalement été suivi que d’effets minimes dans le quotidien... Nous avons rappelé qu’il était urgent de « s’attaquer » à de vrais changements pour que les outils soient adaptés aux fonctions et que les tâches soient véritablement allégées.


- Annonce du ministre : recrutement de services civiques supplémentaire

Réponse de la DASEN  : les recrutements sont en cours. Il n’y a pas de dotation départementale qui contraindrait le nombre.
Analyse du SNUipp-FSU 21 : les services civiques ne sont pas une réponse au besoin d’aide à la direction ! Un service civique n’intervient que quelques mois, découvre le monde de l’éducation et n’a aucune connaissance des missions des directeurs et directrices. Il faudrait donc que le directeur-trice se charge de le former ? Dans ce cas, ce n’est pas une aide, il s’agit d’une tâche supplémentaire ! Nous avons rappelé que l’aide à la direction d’école doit être entendue dans un cadre statutaire avec des emplois pérennes. Les recrutements pourront avoir lieu jusqu’en décembre... encore faut-il qu’il y ait des candidatures !


- Annonce du ministre : expérimentation d’une fonction de « référent » pour les directeurs-trices d’école

Réponse de la DASEN : encore en cours de réflexion. Il s’agit d’établir un cahier des charges avant de rechercher un candidat répondant aux critères retenus. Pas de quotité arrêtée, volonté de permettre au directeur référent départemental de garder une direction d’école en parallèle de ses nouvelles missions. Pas d’organisation arrêtée sur la localisation de ce référent (certainement à la DSDEN). Il n’y aura pas d’appel à candidature (pour raccourcir les délais), le référent sera donc choisi parmi des volontaires spontané-es ou des collègues répondant aux sollicitations de leur IEN.
Analyse du SNUipp-FSU 21 : il sera nécessaire de bien limiter les domaines d’interventions et de sollicitations... sous peine de voir le référent crouler sous les tâches ! La présence quotidienne dans l’école d’exercice devra être privilégiée dans les modalités d’organisation du service. La DASEN n’a pas exprimé de volonté de formation de ce-cette collègue avant sa prise de fonction...


- Annonce du ministre : pleine responsabilité de la programmation et de la mise en œuvre des 108 heures.

Réponse de la DASEN : la répartition réglementaire n’a pas évolué, pas de remontées de tableaux aux IEN. C’est accorder de la confiance aux écoles.
Analyses du SNUipp-FSU 21 : Nous avons sollicité un rappel aux IEN sur la non-demande des tableaux, des collègues nous ayant indiqué que certaines habitudes n’avaient pas changé à cette rentrée ! La DASEN s’est engagée à le faire.
Concernant le projet d’école, la DASEN répond favorablement à notre demande de report de la date butoir, prenant en compte les multiples sollicitations de cette rentrée particulière.


- Annonce du ministre : versement d’une prime exceptionnelle pour « gestion de crise »

Réponse de la DASEN : n’a pas encore reçu de précisions sur la mise en paiement...
Analyse du SNUipp-FSU 21 : nous avons rappelé que cette indemnité exceptionnelle versée aux directeurs et directrices en poste en septembre 2020 lèsent tous les collègues qui ne sont plus actuellement en fonction (changement de poste, départ à la retraite). Nous avons renouvelé notre demande que ce versement soit élargi aux collègues qui ont assuré la gestion de la crise au printemps dernier.

Pour finir, nous avons échangé avec la Directrice académique sur le courrier qu’elle a envoyé aux équipes des écoles concernant les moment de convivialité qui seraient source de propagation du virus. Nous avons relayé vos réactions légitimes de mise en accusation, laissant reposer sur les épaules des enseignant-es la « responsabilité » des contraintes de mises en isolement dues aux cas-contacts. La Directrice académique se défend de toute « accusation », elle souhaitait juste émettre un point de vigilance...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |