Retour accueil

Carte scolaire : fin des épisodes CTSD...

jeudi 3 février 2022

CTSD carte scolaire « marathon » suite...
3 février

CTSD marathon suite …. encore 3 heures de réunion ce matin…. pour creuser encore plus le fossé entre la gestion administrative et les réalités de terrain !

Pour rappel, la Côte d’or se voit attribuer 7 postes pour la rentrée prochaine, mais ces 7 postes ne sauraient suffire à mettre en place les priorités ministérielles dans des conditions acceptables, notamment la limitation stricte à 24 élèves par classe de GS, CP et CE1 qui engendre des répartitions difficiles, des effectifs élevés, des cours multiples dans les autres niveaux de classes. Ces postes ne sont pas suffisants non plus pour abonder la brigade de remplacement, les RASED... (0 création)

Le CTSD repli s’est tenu ce matin (lié au vote unanime des organisations syndicales en contre lors du CTSD des 26 et 27 janvier, soit déjà 11h de réunion….). Retrouvez la déclaration préalable du SNUipp-FSU 21 ici. La DASEN n’est revenue que sur quelques écoles, sans entendre les craintes des enseignant.es sur lesquelles vos représentantes de la FSU ont bien insisté (glissements GS en élémentaire, surcharge des niveaux « non prioritaires », prise en compte de la ruralité, de l’éducation prioritaire…).

Ce sont en effet pas moins de 11 écoles maternelles qui voient leurs GS partir en élémentaire, où les locaux, les cours, les rythmes ne sont pas les adaptés et alors que la grande section est un niveau à part entière du cycle1… Mais les collègues d’élémentaire concerné.es auront la joie d’un accompagnement en constellation pour faire évoluer leur pratique, donc aucun souci d’après l’inspectrice mission maternelle !

Nous ne savons pas si les collègues des autres niveaux élémentaires auront droit à une formation pour gérer les cours double, voir triple, avec de forts effectifs engendrés par ces glissements.

Après avoir déclaré régulièrement qu’une classe de maternelle à 30 ne posait pas de souci, l’administration ose franchement dire qu’un double niveau CM1/CM2 à 30 élèves ne pose pas non plus de souci puisqu’en collège, les divisions à 30 élèves sont courantes !

Heureusement, face aux réactions unanimes des organisations syndicales, l’administration est revenu légèrement sur sa décision pour l’école primaire d’Époisses ! Légèrement, car cette école n’est pas retirée du champs d’étude, elle reste sous vigilance pour une fermeture provisoire en juin !

Bien qu’elle s’en défende, la DASEN assèche ainsi les écoles maternelles (déjà 24 fermetures définitives de classes hors Éducation prioritaire), mettant la pression sur les maires pour de futures fusions.

Le nombre d’écoles à revoir en juin pour une éventuelle fermeture explose aussi ! Même si la DASEN affirme que toutes les mesures ne seront pas prises, que c’est une alerte pour les collègues afin qu’iels puissent participer au mouvement en toutes connaissance de cause (mais sans points de mesure de carte ), que le nombre de fermetures provisoires devrait être dans les mêmes proportions que les autres années, cela n’a rien de rassurant ! Nous avons plusieurs fois alerté sur le devenir de ces collègues obligé.es d’occuper pour une année (ou 2 si le sort s’acharne) un poste non demandé. Le problème étant une question ressource humaine, les réponses sont restées vagues.

Voici les nouvelles mesures proposées aujourd’hui par la DASEN :

- BRETENIERE Mat : annulation de la fermeture définitive, statu quo avec fermeture éventuelle en juin

- AHUY Prim : statu quo avec pérennisation éventuelle du moyen provisoire en juin

- TALANT Jean Mace Mat : statu quo avec ouverture éventuelle en juin

- SAULON LA CHAPELLE Mat : annulation de la fermeture définitive, statu quo avec fermeture éventuelle en juin

- GENLIS Paul Bert Elem : statu quo avec ouverture éventuelle en juin

- SAULON-LA-RUE Elem : statu quo avec ouverture éventuelle en juin

- ÉPOISSES : annulation de la fermeture définitive, statu quo avec fermeture éventuelle en juin

Les organisations syndicales se sont de nouveau prononcées contre cette carte scolaire à l’unanimité.

Toutes les mesures seront définitivement entérinées lors du CDEN du mardi 8 février.

Dans sa déclaration préalable, le SNUIpp-FSU21 est revenu sur plusieurs points hors carte scolaire :

- évaluations d’écoles : l’administration les maintient malgré la charge de travail en cette période plus que compliquée

- pas de solution ( tout est indiqué dans la foire aux questions du ministère) par rapport aux difficultés engendrées par le passe vaccinal et les projets d’équipe avec sorties (musées...), mise à part attendre la fin l’obligation du passe vaccinal

- recrutement des listes complémentaires pour pallier le manque de remplaçants : l’administration affirme encore une fois qu’iels seront recruté.es ( 5 équivalents temps plein pour la Côte d’or) sous statut de contractuel.les jusqu’au 31 août et deviendront fonctionnaires stagiaires uniquement à la rentrée de septembre, conformément aux consignes académiques. Le Snuipp-FSU21 a rappelé les textes de loi en vigueur et qui vont à l’encontre de ces consignes. Un courrier est envoyé à la Rectrice.

Victoire ! Nous apprenons cet après-midi au niveau académique que les listes complémentaires seront dès maintenant recruté.es en tant que fonctionnaires stagiaires !!

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |