Retour accueil

Vous êtes actuellement : Publications   / Brèves du SNUipp-FSU 21  


Bilan des réunions d’info syndicale - brève n°13 du 15 octobre 2015

vendredi 16 octobre 2015

Bilan des réunions d’information syndicale

Le SNUipp-FSU demande une audience à la DASEN

Bilan des réunions d’information syndicale

Les premières réunions d’information syndicale du SNUipp-FSU 21 se sont déroulées mercredi 14 octobre à Beaune, Dijon et Montbard.

Elles ont permis de réunir environ 200 enseignant-es du département, mais un grand nombre de collègues n’ont pu participer en raison des injonctions de dernière minute de la part des IEN :

· Dans la plupart des écoles, l’accueil était garanti (il restait au moins un enseignant) mais les IEN ont imposé des quotas quant à la participation des PE. Pas toujours les mêmes selon les écoles, selon les circonscriptions : le plus souvent, la moitié de l’équipe était contrainte de rester à l’école, mais parfois seulement 2 enseignant-es ont été autorisé-es à participer à la RIS alors que l’école compte 6, 7, 8 … 10 classes !

· L’organisation des écoles était programmée à l’avance pour permettre aux familles de s’organiser pour la garde de leurs enfants. Apprendre la veille de la réunion que finalement certains enseignants n’étaient pas autorisés à participer n’a pas permis de faire « marche arrière » vis à vis des familles. Au final : les enseignants empêchés de RIS n’ont pas pu enseigner mercredi (pas ou trop peu d’élèves), ils n’ont pas pu exercer leur droit syndical... et il est probable qu’une bonne partie d’entre eux ne se permettra pas de renouveler leur volonté de participer à une RIS sur temps élèves puisque les familles auront déjà eu une absence à gérer... Quel gâchis ! Et quelle piètre image du système éducatif l’administration nous contraint de donner aux parents !

Les « menaces » des IEN à l’encontre des collègues déterminé-es à exercer leur droit syndical ont porté leurs fruits, beaucoup ont cédé à la pression. Cette entrave déguisée du droit syndical « frise » l’autoritarisme... (certain-es IEN sont allé-es jusqu’à téléphoner dans les écoles mercredi matin pour s’assurer de la présence des réquisitionnés !) parce qu’au fond, ce qui a eu lieu cette semaine, ce n’est qu’une nouvelle salve d’injonctions dirigées contre les enseignants qui assurent pleinement leurs missions, au quotidien, dans des conditions de plus en plus difficiles.

Et l’administration va encore mettre en avant le dialogue social, … Quel mépris !

Pour le SNUipp-FSU 21, la responsabilité de la DASEN est incontournable. Notre mission de représentants du personnel a été bafouée. Nous lui demandons une audience dès le retour des vacances.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |